l’IGN: 1 an de retard technique et 5 ans de retard marketing

June 23rd, 2006 par Freddy Mallet

Vous n’êtes pas sans savoir que l’IGN vient de lancer le concurrent local (France) de Google Earth ce matin. Le site est accessible depuis l’adresse suivante: http://www.geoportail.fr/ .Mais inutile de cliquer sur le lien car justement le site n’est pas accessible, je crois même qu’on peut dire qu’il est down, mort, carbonisé. Est-ce normal ? Bien oui, c’était même très prévisible et l’équipe d’informaticiens qui travaille pour l’IGN doit certainement rager de voir leur petit bébé piétiné après tant d’efforts. Qui est donc responsable de ce fiasco ? Je ne connais personne à l’IGN, je ne connais pas leur organisation, mais de très loin je dirais que l’équipe marketing a sa part de responsabilité.

En effet, qu’est-ce que Google fait pour lancer un nouveau produit sur le marché ? rien en apparence. C’est certainement un copain qui vous a parlé de Gmail et qui vous a coopté et vous avez certainement été informé du lancement de Google SpreadSheet au travers un blog quelconque. C’est ce qu’on appelle du marketing viral qui, bien orchestré, peut également permettre une montée en puissance progressive de votre site pour éviter l’effet slashdot.

Qu’a fait l’IGN ? Du bon vieux marketing bien lourd. A mon avis ça fait bien longtemps qu’ils étaient en mesure (en terme de moyens) de lancer leur site geopartail et ils auraient pu dammer le pion à Google localement. Seulement ils n’ont pas adopté une attitude aggressive et ils ont attendu qu’un concurrent tire le premier (en l’occurence Google avec son Google Earth) pour se défendre. A mon avis c’est la première et la plus grosse erreur. Je leur conseille de lire le bouquin ‘Leading the revolution’ de Gary Hamel.

Ensuite ils ont ramé comme des fous et ont lancé une politique d’occupation de terrain médiatique en disant grosso modo ‘attendez avant d’aller sur Google Earth, à l’IGN on va faire mieux très prochainement’. Y’a que des français à l’orgueil démesuré qui peuvent raisonnablement se la jouer comme ça. Une lecture du manifesto cluetrain leur fairait le plus grand bien.

Et pour finir dans un beau feu d’artifice, ils ont dit: ‘le vendredi 23 juin au matin nous lançons notre rolls sur Internet et c’est gratuit’. Troisième grosse erreur. Quand vous lancez un site web à très large audience la pire des conneries est de faire en sorte que tout le monde se connecte quand vous allumer la lumière. Et bien, ils l’ont fait, ils ont lancé leur rolls contre un mur. Il y a quelques mois la librairie Suisse Payot a fait exactement la même erreur.

Ceci étant, je pourrais rester indifférent à tout celà mais ce n’est pas le cas. Y’a plein de petits bons hommes et femmes qui ont du laisser de l’energie dans cette histoire chez IGN et je suis triste pour eux :-(

6 Responses to “l’IGN: 1 an de retard technique et 5 ans de retard marketing”

  1. Yann Says:

    Excellente analyse Freddy ! Quand j’ai entendu la confirmation du lancement ce matin sur France Info, je me suis dit que c’était mort d’avance pour eux. Ceci dit, c’est peut être un super coup médiatique : qui a été l’heureux élu à pouvoir tester ? Ca entretient le suspens sur le service et la saturation des serveurs a engendré une nouvelle vague d’articles ou de reportages dans la foulée ! Ce n’est même plus un fiasco mais la rançon du succès ! Ceci dit, s’ils ne refont pas surface rapidement, là ce sera la loose totale…

  2. Franck Arnulfo Says:

    Vendredi 02H00 du mat’ :

    “Vous êtes incroyablement nombreux à vous connecter au Géoportail, portail des territoires et des citoyens depuis sa mise en ligne. Nous avons enregistré plusieurs millions de connexions en quelques heures. En raison de cette affluence, le site est actuellement saturé. Nos équipes mettent tout en œuvre pour vous permettre d’y accéder à nouveau dans des conditions de navigation satisfaisantes et vous remercient de l’intérêt que vous portez à ce site interministériel novateur.”

  3. ElZorro Says:

    Eh bien quelle commentaire engagé et assasin de ta part Freddy. Je suis tout à fait d’accord avec toi sur l’analyse (qui ne le serait pas ?).
    En fait j’ai lu le texte avant de lire le nom de l’auteur et j’ai pensé qu’il s’agissait de Franck (on le connait tous pour ses remarques assassines percutentes et malheuresement pour nous il a souvent raison).
    La je dois dire que tu lui as volé la vedette. Chapeau pour le coup de gueule de la semaine et honte à geomachinchose !!!!
    vive Google Earth !
    vive Nasa World Wind !

  4. Alex Chauvin Says:

    Effectivement, l’analyse est malheureusement très juste. En attendant, on peut néanmoins visionner les photos aériennes, depuis plusieurs semaines, à partir du site des pages jaunes dans la section photo aérienne. A suivre dès que le site sera adapté à la demande, à mon avis, c’est cette dernière qui va devoir s’adapter…

  5. Franck Arnulfo Says:

    Dernière news en date :
    Face à une affluence plus forte que prévu, l’IGN présente ses excuses et indique étudier un moyen de réguler le trafic des internautes, en délivrant des « tickets d’entrée » par email.
    http://www.clubic.com/actualite-36018-ign-le-geoportail-victime-de-son-succes.html

  6. Stéphane Tavera Says:

    Ce soir, geoportail fonctionne ! (sauf la fonction “aller à ma commune”, faut y aller “à la main”)
    Je rejoins le concert de louanges pour l’analyse pertinente de Freddy.

    En comparaison de Google Earth, l’appli est moins “sexy”. Il est vrai que l’on compare une interface web avec une appli. De plus les couleurs sont saturées, ce qui enlève au réalisme.
    2 points positifs pour Geoportail : la définition des images et la possibilité de fondre les couches vue satellite et cartes.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.